Historique
  • Aujourd'hui: 15 visiteur(s)    |    Au total: 18045 visiteur(s)
Historique

FLORE D’AFRIQUE, BERCEAU DE L’HOMO SAPIENS !

Sur 9 millions de km². des forêts denses et humides tropicales de notre univers, l’Afrique à elle seule possède 1,8 millions de km² de ces forêts (environ 20%. Près de 65% des 300 à 500 mille espèces végétales angiospermes recensées sur l’ensemble de notre planète, se trouvent localisées dans les zones tropicales. Actuellement certaines flores tropicales comparativement à d’autres font l’objet de plus d’études botaniques et ethnopharmacognosiques ; comme par exemple celles d’Asie (Chine, Inde) ou d’Amérique (Brésil, Equateur) ou encore d’Australie.

Mais malheureusement (et à tort), la flore de l’Afrique berceau du premier hominidé comparée aux précédentes ne connaît pas le même engouement.

Le Cameroun réalise une parfaite synthèse contrastée de paysage et climats du continent africain subtropical. C’est une conjonction harmonieuse de la forêt dense, savane arborée et herbeuse, des vastes plaines qui échouent sur les vagues tumultueusesde l'Océan Atlantique. Tout ceci est dominé par une chaîne montagneuse dont le pic pointe à environ 4100 mètres d’altitude (MtCameroun ou « Chars des Dieux », la plus haute montagne de l’Afrique de l’ouest).

                Le Cameroun que l’on qualifie à juste titre « d’Afrique en miniature » dispose d’une biodiversité floristique et d’une végétation parmi les riches et variée d’Afrique noire intertropicale sub-saharienneavec une flore phanérogame de plus de 9000 espèces végétales contenues dans près de 800 famillesqui en f ont «une terre de plantes.

L’AFRIQUE : CONTINENT FUTUR DE «NOUVEAUX ACTIFS VEGETAUX » ?

La recherche de ‘’nouveaux actifs végétaux’’ est un phénomène constant au fil des siècles. En effet, l’Homme s’est toujours tourné dans sa quête de survie vers le réservoir naturel du végétal pour y puiser de multiples ingrédients nécessaires à sa survie. Certaines plantes tropicales ont donné leurs lettres de noblesse à l’industrie pharmaceutique mondiale. Rauwolfia - Voacanga africana – Physostigma venenosum – Catharantus roseus - Pausinystalia yohimbe - Strophantus gratus - Pygeum africanum /Prunus africana et ont donné des puissantes molécules chimiques

 « Des groupes humains différents, vivants loin des uns des autres, sans aucune communication possible entre eux, découvrent et utilisent pour des applications identiques, les mêmes matières premières ou produits différents possédant toutefois les mêmes principes actifs.

Face à toute cette «croisade pathologique» ou grands fléaux et pandémies contre l’être humain: maladies virales (Virus Sida – Virus Ebola – Virus de la grippe aviaire - Prions de la «Vache folle» - Maladies métaboliques & dégénératives (Maladie de Parkinson – Maladie d’Alhzeimer)- Carcinomes divers - Toxicomanies, etc.. L’espoir phyto-chimiothérapique en ce 21ème ne pourrait t-il pas venir justement de la FLORE AFRICAINE ?

NOUS CONTACTER

S'inscrire à la newsletter